L’école républicaine a réussi à enrayer l’effet négatif du confinement comme le prouve les résultats des évaluations 2021 qui viennent d’être publiés. L’école primaire est une priorité du Gouvernement depuis 2017. Ainsi, à l’entrée en 6e, chaque élève doit maîtriser les savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui.

Image

3 enseignements à retenir de ces évaluations 

1. Depuis 4 ans, les élèves de CP et CE1 ont progressé aussi bien en français qu’en mathématiques.

Chez les CP, les résultats sont équivalents, voire supérieurs, à ceux des rentrées 2019 et plus encore de 2018, dans toutes les compétences. « La proportion d’élèves maîtrisant la reconnaissance des lettres de manière satisfaisante progresse de 61 % en 2018 à 64 % en 2021 ; en écriture des nombres, elle augmente de 6% sur la même durée (de 83 % en 2018 à 89 %)« .

Il en va de même pour les élèves de CE1. « Dans certains domaines, le niveaudes élèves de CE1 de 2021 est même supérieur à celui des élèves de 2019, et plus encore à celui de 2018« . 75% des élèves lisent notamment mieux à voix haute, contre 68 % en 2018. Idem pour l’écriture des nombres, maîtrisée par 69 % en 2018 et 76 % en 2021.

2. Les effets négatifs de la crise sanitaire en 2020 ont été compensés dès 2021.

Ce résultat s’explique notamment car nous avons gardé les écoles ouvertes et donc permis la continuité des apprentissages.

3. Le dédoublement des CP et CE1 en éducation prioritaire permet de réduire les écarts de niveau avec les autres élèves.

Eneffet, si les écarts de niveau entre les quartiers favorisés et les quartiersprioritaires persistent, ils tendent à se réduire sauf exception. Nous sommes sur le bon chemin.

Les résultats de ces évaluations montrent qu’une nouvelle dynamique de réussite des élèves est bel et bien engagée. Tout est fait maintenant pour poursuivre et conforter ces résultats au service de notre jeunesse. D’ailleurs, en parallèle nous poursuivons notre investissement en faveur de l’éducation avec des dispositifs de soutien scolaire tels que les stages de la réussite, les vacances apprenantes, etc.

Retour sur le dispositif unique en Europe d’évaluations nationales

Pour tenir cette promesse de campagnede 2017, Emmanuel Macron, leMinistre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, a mis en place un dispositif d’évaluation unique en Europe. Ainsi, depuis 2018, tous les élèves de CP, CE1 et 6e sont évalués en français et en mathématiques. A noter qu’il existe également des évaluations en seconde et en CAP mais les résultats ne sont pas encore connus.

  • En CP, les évaluations se font en septembre puis en février. 
  • En CE1 et en 6e, les évaluations se font uniquement en septembre. 

En septembre 2021, les élèves entrant en CP ou en CE1 ont passé une évaluation standardisée sur support papier. Au total, près de 1,6 million d’élèves ont ainsi été évalués dans plus de 33 000 écoles publiques et privées sous contrat. Il s’agit de la quatrième édition de ce dispositif initié en 2018.

Grâce à ces évaluations nationales, nous souhaitons :

  • Permettre au professeur d’adapter son enseignement à chacun de ses élèves selon ses besoins ; (En 2021, plus d’un professeur sur deux déclare que les évaluations lui a permis de déceler les difficultés de ses élèves.) 
  • Permettre aux parents de mieux comprendre et de soutenir la progression de leur enfant ;
  • Mesurer l’évolution du niveau général des élèves.